Le rachat de Mexx : restructuration en vue

Un nouveau départ pour la marque hollandaise ?

Le marché de la mode n'est pas toujours de tout repos. La concurrence est rude et l'acheteur volage, surtout quand la conjoncture économique le force à revoir ses habitudes de consommation. L'enseigne néerlandaise Mexx, bien connue des Français, est passée par la faillite avant qu'un repreneur turc se fasse connaître.

Une marque pourtant prometteuse

Fondée en 1986 aux Pays-Bas par Rattan Chadha, un Néerlandais d'origine indienne et ses partenaires, Mexx naît de la fusion d'une marque pour hommes, Moustache, et d'une marque pour femmes, Emmanuelle. Le succès est vite au rendez-vous et l'expansion internationale ne se fait pas attendre. En 2001, Rattan Chadha vendait son entreprise à l'Américain Liz Clairborne, Inc. pour 264 milions de dollars. A son apogée, la marque fut disponible dans près de 60 pays, à travers un réseau de plus de 300 magasins détenus en propre et de près de 300 unités franchisées, tout en étant distribuée dans pas moins de 10 000 pointes de vente. La société employait 2 800 personnes à travers le monde, dont 2 250 en boutique. En France, on comptait 143 magasins Mexx.

Une faillite inévitable

En décembre dernier, un tribunal néerlandais avait officialisé la faillite des différentes entités de Mexx situées au Pays-Bas, ainsi qu'au Canada. Les causes avérées sont nombreuses. La firme d'investissement californienne Gores Group, actionnaire à 82 % de l'enseigne depuis trois ans, déclarait que la forte présence de Mexx en Europe de l'Est avait entraîné d'importants dégâts suite au « déclin rapide » du marché.

La tentative avortée de s'installer aux États-Unis, avec un échec à New York en 2007, avait été suivie d'un retrait du Royaume-Uni en 2008. L'année dernière, même le magasin historique situé à Amsterdam avait fermé ses portes. Suite à l'annonce du jugement, l'entreprise Mexx Canada (plus de 100 magasins, dont plus d'un quart au Québec) s'était placée à l'abri de ses créanciers grâce à la loi sur la faillite. Cette manœuvre lui permettait de garder ses boutiques ouvertes le temps de proposer un plan de restructuration. En Allemagne, la structure Mexx subit actuellement une procédure d'assainissement sous la férule d'un liquidateur. Celui-ci se félicite d'avoir réussi à garder la marque en vie, même si seulement huit boutiques seront maintenues en activité pour l'instant.

Mexx racheté par un groupe turc

En janvier, la société turque Eroglu Holding avait annoncé être en négociation avec la direction de Mexx pour le rachat de certaines de ses boutiques (une douzaine en Europe et une centaine à travers le monde). La marque, quant à elle, aurait été acquise pour une dizaine de millions d'euros. Le PDG du groupe acquéreur, Nurettin Eroglu, compte ouvrir 100 nouvelles boutiques sur le territoire turc et vise un chiffre d'affaires de 370 millions d'euros.

En dépit de ces bouleversements, espèrons que ce changement de mains permettra au franchiseur de continuer à opérer et à prospérer en France.

 

Derniers articles de la rubrique